archives

Tarn, pays de droit écrit et de consulat

Vous êtes ici : EDT Archives Communales / Introduction / Richesse des archives / Conditions de cette richesse / Tarn, pays de droit écrit et de consulat

La richesse de ces archives communales tient essentiellement à l’administration consulaire mise en place au Moyen Âge et à la tradition de l’écrit administratif, hérité de l’époque romaine. Dans la vie publique, comme privée d’ailleurs, tout passe par l’écrit. Les archives notariales, elles aussi très riches, sont l'autre fleuron des Archives départementales du Tarn. Certains historiens ont même évoqué un « Midi bavard » à opposer à un Nord, plus avare en écrits ! Ces mètres de documents conservés, malgré les nombreuses pertes ou destructions, permettent de tisser au quotidien l’histoire des villages du Tarn qui s’inscrit dans notre Histoire. Ainsi, bien avant la rédaction des matrices et plans cadastraux, les compoix – spécificité méridionale – déroulent sous nos yeux le parcellaire ancien (les compoix constituent l’assiette fiscale pour la taille, impôt royal. Ils n’existent que dans le midi de la France, pays de taille réelle). Les délibérations, tant consulaires que municipales relatent, quasiment jour après jour, les décisions, anodines ou importantes, des municipalités. Les recensements de feux puis plus tard de la population sont une photographie, certes parfois un peu floue, des populations tarnaises. On pourrait ainsi multiplier les exemples de cette richesse des archives communales.

Lire la suite...

Compoix de Sémalens, [1477]-1539 (281 EDT CC 6)

 Mentions légales Plan du site