archives

Le Tarn aujourd'hui

Vous êtes ici : EDT Archives Communales / Introduction / Le contexte départemental / Carte administrative actuelle / Le Tarn aujourd'hui

Le second département de Midi-Pyrénées

Le département du Tarn couvre une superficie de 5 758 km2 et compte plus de 365 000 habitants. Il se place au second rang de la région Midi-Pyrénées, dont il fait partie, derrière l’Aveyron (8 735 km2) pour la superficie et derrière la Haute-Garonne (plus d’un million d’habitants) par son niveau de population.

 

Carte de la population du département

Dans une région très rurale polarisée par la métropole toulousaine, le Tarn est un département très hétérogène, à la fois rural et urbain, caractérisé par un maillage urbain plutôt dense. Le pourcentage de la population urbaine s’établit à 42,3%, et à 56,6 % si on y ajoute la population péri-urbaine, tandis que la population tarnaise est rurale à 43,4%. La densité moyenne de la population s’établit à 60 habitants au km2, avec de fortes disparités. La densité varie de 5 habitants au km2 dans la montagne (Montagne noire, Monts de Lacaune) à plus de 200 habitants au km2 dans les aires urbaines d’Albi, Castres, Mazamet et dans les autres villes du département, Carmaux, Graulhet, Gaillac et Lavaur.

La croissance se concentre dans les zones urbaines d’Albi et Castres et le long des grands axes de circulation vers la métropole régionale où l’on voit se développer de véritables rubans d’urbanisation. Dans le Tarn, le couloir de peuplement de la vallée du Tarn – comprenant l’autoroute A 61 d’Albi à Toulouse – concourt à l’organisation en étoile autour de Toulouse. Plus largement, ce sont les communes de l’ouest du département qui bénéficient de l’attractivité toulousaine : les communes de Saint-Sulpice ou de Lugan, par exemple, ont vu leur population augmenter de 6% par an entre 1999 et 2006. En revanche, l’effondrement économique dû à la disparition de l’industrie textile qui faisait vivre tout le bassin mazamétain a des répercussions sur la démographie de la partie sud du département.

 

Deux agglomérations importantes

Sur les 323 communes que compte le Tarn aujourd’hui, le département comprend deux villes importantes de plus de 40 000 habitants : Albi, au Nord, et Castres, au Sud, avec respectivement 48 712 et 43 141 habitants. Viennent ensuite cinq communes de 10 000 habitants environ : Gaillac (12 397), Graulhet (11 991), Carmaux (10 273), Mazamet (10 158), et Lavaur (9 860), soit un total de 7 communes (2%) de plus de 10 000 habitants.

Nombre d'habitants par commune

On compte encore une petite trentaine de villes (soit 8%) ayant entre 2 000 et 10 000 habitants. Mais la grande majorité (presque 90%) des communes du Tarn compte moins de 2 000 habitants et, parmi elles, 31 communes (soit 9%) ont moins de 100 habitants. La plus petite commune du Tarn est Montrosier, dans le canton de Vaour, qui totalise 31 habitants (Insee 2006).

Le seuil de population de 2 000 habitants revêt une importance particulière parce qu’il a une incidence réglementaire pour la conservation des archives. On trouvera en annexe (page) un tableau récapitulant, pour chaque commune du Tarn, le nombre d’habitants, l’existence d’archives anciennes, le dépôt aux Archives départementales.

 

D’après Atlas du Tarn : espace, culture, société, Albi : cartographie & décision, 2001, Supplément au magazine du Conseil général du Tarn « Atouts Tarn » (AD81, PER 2128) ; Université Toulouse-Le Mirail, Institut national de la statistique et des études économiques, Représentations de Midi-Pyrénées : atlas régional, Toulouse, éditions Privat, 1995 (AD81, BIB A 2950) et statistiques de l’Insee : http://www.insee.fr.

 Mentions légales Plan du site