archives

Les archives modernes et contemporaines

Vous êtes ici : EDT Archives Communales / Introduction / Richesse des archives / Les archives modernes et contemporaines

Recensement des citoyens de 20 à 60 ans à Sauveterre, 1831 (278 EDT 3 H 1)

Les archives modernes des communes – c’est-à-dire celles du XIXe siècle jusqu’à 1940 – sont aussi riches, malgré les pertes. En effet, les communes ont souvent conservé précieusement les documents les plus anciens, encouragées en cela par les archivistes départementaux, et négligé leurs archives plus récentes. De fait, si le cadastre napoléonien est à peu près conservé correctement, il ne reste que peu de choses de la correspondance du siècle passé.

Les grandes collections documentaires postérieures à la Révolution sont composées, comme sous l’Ancien Régime, des délibérations et comptes municipaux qui sont un miroir du quotidien la gestion de la commune. On trouve aussi les documents d’origine fiscale, au premier rang desquels on recense le cadastre napoléonien (plans et matrices) et ses successeurs, permettant de suivre l’histoire des parcelles et des propriétés, mais aussi les matrices générales et autres taxes sur les chiens ou portes et fenêtres.

Les archives communales contiennent aussi des documents liés à l’histoire des personnes, notamment l’état civil, mais aussi tous les types de recensements (population, jeunes gens). Il est à noter que les listes nominatives, documents annexes du recensement si précieux pour l’étude démographique des communes, n’existent que jusqu’à la fin des années soixante.

Enfin, il convient de relever l’importance prise depuis les années 1945 par les documents liés à l’occupation du sol et à l’urbanisme, notamment les permis de construire dont seule la collection communale est complète.

Aujourd’hui, les archives communales se trouvent confrontées à un nouveau défi, lié à l’apparition de nouvelles structures (communautés de communes, d’agglomération, syndicats…) et à la complexification de l’administration communale, alors que de plus en plus de documents ou de procédures sont dématérialisés. L’avenir de l’histoire locale repose sur la capacité des communes ou des nouvelles structures intercommunales à prendre en charge leurs archives très contemporaines.

 Mentions légales Plan du site