archives

Introduction

Vous êtes ici : EDT Archives Communales / Introduction

Emile Jolibois

« Les communes du Tarn qui ont dans leurs archives des documents antérieurs à 1790 sont au nombre de 270. Elles ont l’ancien cadastre ou les registres des paroisses (…). Les archives communales du département, antérieures à 1790, les plus considérables et les plus importantes sont celles d’Albi dont l’inventaire n’a pu être terminé, comme on l’espérait, en 1861, parce qu’on a retrouvé, dans un galetas de la mairie, une grande quantité de pièces dont il a fallu faire le dépouillement et le classement (…). Cordes est au second rang pour l’importance de ses archives historiques ; mais l’administration locale ne fait rien en vue de leur conservation. Partout, en général, les archives anciennes sont mal tenues. On les laisse se détériorer, se perdre ; cependant, malgré les pertes nombreuses qu’elles ont éprouvées, par suite d’incendie ou de soustractions, elles renferment encore un grand nombre de titres précieux pour les communes et elles offrent une mine féconde de renseignements pour l’histoire ; mais on ne sauvera de la destruction ces vulnérables reliques du passé, qu’en les réunissant dans les archives centrales. Plusieurs départements ont déjà opéré cette réunion, et l’on finira par adopter en principe qu’on ne doit laisser les archives anciennes que dans les localités qui auront pris les mesures nécessaires pour en assurer la bonne tenue et la conservation ».

C’est ainsi qu’Émile Jolibois, archiviste du département du Tarn, décrit la situation des archives communales dans son rapport au préfet de 1862 (AD81, 3 T 7). Les principales thématiques liées aux archives communales sont résumées dans ces quelques phrases : l’importance du nombre de communes du Tarn détenant des archives antérieures à la Révolution ; le temps nécessaire pour leur classement ; les difficultés, pour ne pas dire la négligence des communes à conserver leurs archives anciennes ; la richesse des fonds néanmoins conservés ou encore la nécessité de déposer ces archives en un lieu central (les Archives départementales) pour les sauvegarder lorsque les communes n’assument pas convenablement cette mission.

Près de 150 ans plus tard, les Archives départementales du Tarn se penchent sur ces archives communales, si riches pour l’histoire du département, en présentant l’ensemble des archives des communes à travers un état des fonds, et en s’arrêtant un instant sur leur évolution si étroitement liée à l’histoire des Archives départementales elles-mêmes.

 

 Mentions légales Plan du site